Accueil
 
NOTRE ASSOCIATION
 
CONGRES SMF 2014
 
Programmes annuels SMC
 
nos activités annuelles
 
Paysages forestiers
 
Marais tufeux
 
FLEURS RARES
 
CHAMPIGNONS
 
Agarics
 
Amanites
 
Bolets
 
Cortinaires
 
Inocybes
 
Russules
 
Lactaires
 
Lépiotes
 
Tricholomes
 
Polypores
 
Morilles
 
Chanterelles
 
Clavaires
 
Divers
 
MYXOMYCETES
 
Pézizes
 
Test
 
 
le mot du webmaster  

Le mot du Webmaster

Zone de Texte:

 

 

 

L’année 2021 se termine un peu différemment de l’année 2020. Certes un couvre-feu décrété de janvier à juin, une nouvelle période de confinement en avril avec autorisation de sortie jusqu’à 10 km du domicile, des gestes barrière et le port du masque, ont fait penser à l’année précédente.

Une lueur d’espoir est cependant apparue: la vaccination.

Efficace à 95% nous disait-on, elle devait nous protéger de la contamination. Plusieurs mycologues ont ainsi dès janvier assuré l’accueil au centre de vaccination de Châtillon deux à trois demi-journées par mois.

Une dose, suivie d’un rappel un mois plus tard, devaient nous permettre de sortir de la pandémie. Las, après une pose au mois d’août la vaccination reprenait de plus belle en septembre pour la troisième dose qui, reconnaissons-le, protège les personnes fragiles des formes graves du Covid.

Et voila Omicron qui se répand comme une trainée de poudre mais ne semble pour l’instant pas très dangereux. Affaire à suivre.

En dépit de toute cette agitation, contrairement à 2020, nous avons réussi à maintenir le programme concocté en CA mais non validé lors de l’AG qui n‘a  pu se tenir.

Une sortie pézize, deux sorties morilles, deux sorties botaniques, une sortie touristique à la fleuristerie d’Orges et à la tuffière de Rolampont. La sortie de juillet, en forêt de Châtillon avec les dijonnais, a été un succès, les pluies du printemps ayant été très bénéfiques et les girolles au rendez-vous. A partir du mois d’août et le retour de la sècheresse, les champignons s’endormirent et nous avions déjà des craintes pour la saison automnale.

Le séjour à Sévrier, très fréquenté par les mycologues, nous a permis de faire des récoltes intéressantes mais en altitude, au crêt de Chatillon ou au plateau des Glières.

Deux expositions sont à mettre à l’actif de la SMC, celle de Leuglay qui a tiré bénéfice des récoltes savoyardes et celle de Venarey-les-Laumes, au cours de laquelle un joli panel de champignons a été présenté.

Pour les mycologues gastronomes les récoltes d’automne furent abondantes, avec moult chanterelles en tubes, pied-bleu et autres clitocybes nébuleux.

2022 s’approche et nous nous reverrons lors de l’AG du 15 janvier, puis nous penserons aux morilles….etc.

Joyeux Noël et bonne fin d’année.

© 2022